dimanche 7 décembre 2014

SaintéLyon 2014 - SaintéSprint

La fameuse arche d'arrivée, au palais des sports de Gerland
6 Décembre, on y est !

Enfin le démarrage de cette course mythique ! Grosse envie d'en découdre pour découvrir tout ce qui fait le charme et la difficulté de cette course : le froid et la nuit !

On s'était inscrit avec Mathieu pour la découvrir à deux, c'est ce qu'on a fait, encore un grand merci pour ce bon moment !

Super orga, évidemment me direz vous, 14k personnes au départ répartis sur plusieurs formats : 22, 44, 72 et les relais !

Pour nous ca sera le 22km et ses 450D+ estimés. Nous sommes parait il 2500 à décoller sur ce format.

Même les dossards se suivent ! pas fait exprès pourtant :)
Après une longue recherche de place pour se garer (note pour l'année prochaine), nous sommes finalement allé déposer nos sacs aux consignes, pour ensuite rejoindre les navettes vers soucieux, notre spot de départ.

On a beaucoup espéré la neige, mais cette année il aura fait chaud et nous partons de beaucoup trop bas en altitude ;) Tant pis ca sera pour l'année prochaine !

L'ambiance est délire, le gymnase de soucieux transformé en champ de bataille fait de cinglés en collants, frontales, camelback, et tout le toutim avec une envie dingue d'aller en découdre. Tout le monde est agglutiné sur le moindre centimètre carré libre au sol. C'est que le petit format de cette SaintéLyon, mais on sent déjà une ambiance très particulière. Surement ça qui fait revenir ;)

Gymnase de Soucieux en Jarrest, début de remplissage !

Puis arrive l'heure fatidique, tout le monde sort du gymnase pour rejoindre la ligne quelques centaines de mètres plus bas. Il fait froid, ça bruine un peu et il y a du vent. On est contents d'avoir prévu nos trois couches.

Le départ est donné, et tout s’enchaîne très vite, on prend environ 5km de bitume à rythme fort pour nous vu la distance cible. Ca tient, mais on le payera surement après.

Beaucoup de routards, bien à l'aise sur le goudrons. Aussi, quand le premier sentier arrive (merci la reco avec les Kikous), c'est une belle descente technique (caillou fuyant !) bien innondée et super boueuse ! Comme c'est mon environnement de prédilection, je me suis mis à grosse allure en sautant de flaque en flaque, escaladant le talus, éclaboussant probablement un max, mais 100% plaisir !
Ça avait tendance à bouchonner, et sur ce type de portion c'est un sacrilège de ne pas lâcher les chevaux ! Bref j'en ai doublé un sacré paquet.

La première (petite) montée technique qui suivait juste après le gué aura été faite comme un dingue pour les mêmes raisons : ca bouchonne ! Donc j'ai tapé dedans et grimpé à vive allure.

Forcément les quelques kilomètres qui ont suivi ont été durs, j'ai fait le fou, beaucoup dépensé bien trop tot, il va falloir assumer pour finir correctement. J'ai donc pris le parti de rester plus cool maintenant que je me suis placé dans un groupe qui tourne à mon rythme.

Arrive donc le premier ravito à Chaponost, km 12. Je voulais pas m'arrêter initialement, j'ai finalement fait très court, une demie banane, une ou deux pates de fruit, une recharge de gourde et feu, on y retourne.

Arrive la butte de Bonan au 16e/17e km. Je confirme que c'est comme tout le monde le dit : un Mur !
Je paie mon départ de débutant, la gestion de course ca s'apprend comme ca pour sûr...

Chauds patates !
C'est donc péniblement que je termine les derniers kilomètres à un rythme franchement bien en dessous de ce que je sors habituellement.
Km 23 (pas 22 finalement). Arrivée. Joie :)

Mission accomplie, c'était vraiment une chouette ambiance, plus exigeant que je ne pensais. Courir la nuit alors que le corps veux dormir, avec un froid qui densifie les efforts et les consommations du corps franchement c'est à tester !

Je fini 469e, en 2h31. Je suis assez content du résultat car les conditions auront été compliquées, (beaucoup de boue et de froid) peu d'entrainement en amont et surtout une très mauvaise gestion de course. Mathieu suit pas loin derrière avec un petit quart d'heure le froid lui ayant fait des farces...

Special Thanks à mon partenaire équipementier d'anniversaire : ma femme :) la NAO 2 envoie du bois sur ce genre de virée !

Bref l'année prochaine on remet ça, sur un format plus long !

2 commentaires:

  1. Joli ! Je remets ca cette année comme toi pour la grande également. Ma préparation bien en dessous de tout vu les pépins physiques... Esperons que ca passera vu la préparation que je vais faire d'ici décembre. J'espère qu'on se croisera sur le chemin ;)

    Ma préparation : L'échappée Belle vers chambéry le week-end prochain et le LUT en 25km probablement.

    Bonne chance à toi !

    RépondreSupprimer
  2. Merci. L'échappée c'est un sacré challenge ! On se croisera peut etre sur le LUT By night ;)
    Bonne chance et bonne prépa à toi aussi :)
    Sportivement
    David

    RépondreSupprimer